Les filières de valorisation

Le béton - Organisation des filières

Les bétons de démolition

Unité de recyclage Esterrel Environnement –Var | Valorisation en tranchée

Comme déjà mentionné le recyclage et la valorisation du béton et autres inertes issus de la démolition d’ouvrages sont contraints par l’organisation et le coût de la logistique. De plus il n’y a aucune barrière à l’entrée pour ce type d’activité. Tout acteur économique peut assez facilement se lancer dans le recyclage des bétons. C’est la raison pour laquelle il y a une multitude d’opérateurs locaux qui organise le traitement sur site ou sur une plateforme, participe ou non à la collecte, possède une technologie plus ou moins avancée. Il y a donc une multitude de filières plus ou moins intégrées en amont ou en aval sur des territoires plus ou moins grand.

Les boues de béton

Pour le cas particulier des boues de béton, ce n’est pas la même affaire comme l’a constaté Éric Massy-Delhotel, rédacteur en chef de la revue Recyclage et Valorisation, auteur de cette rubrique sur les boues de bétons.

La société CLAMENS, dans l'est parisien, a dû se montrer très persévérante pour trouver la bonne logistique et surtout le bon matériel pour redonner de la valeur à ces boues et surtout aux matériaux qui les composent.

Ces boues de béton, en fait des résidus de béton ou de mortier hydraulique encore pâteux qui ne peuvent plus être utilisés, sont de plusieurs sortes. Ce sont tout à la fois des retours de chantier des camions toupies, le contenu des fosses de centrale de fabrication de béton, les résidus de lavage, les invendus ou encore les rebuts et loupés de fabrication des centrales à béton. CLAMENS a trouvé les bons camions qui travaillent en décalé puisqu’ils vont chercher ces boues dans les bassins des centrales pendant la nuit quand le trafic est réduit.

Le principe consiste à diluer et à agiter ces boues de béton dans un grand volume d’eau afin de créer un effet d’attrition pour laver et rincer les matériaux. Un tri par densité va alors permettre de séparer les produits nobles des nodules de ciment.

On va laver les boues pour extraire les sables et gravillons. On va filtrer les eaux sales pour fabriquer l'eau propre qui sert au processus de production des sables et gravillons. Il est possible de proposer en sortie toute une palette de matériaux 0/4, 4/10 et 10/20 notamment pour les mettre sur chantiers. Quant aux eaux excédentaires, elles sont stockées puis filtrées pour être réutilisées dans le processus de lavage en circuit fermé. Les galettes des filtres presses sont séchées puis valorisées.

Schéma des flux Clamens –Eric Massy Delhotel

Le schéma simplifié du flux des matériaux permet de suivre les principales étapes du processus. Les camions de collecte des boues déchargent directement leur contenu dans la trémie d'alimentation de la centrale (repère 1). Cette trémie de 30 m3 est équipée de deux grilles vibrantes pour permettre un dégrillage des boues et l'élimination des blocs. Arrosées en permanence par de l’eau en circuit fermé, les boues percolent à travers les grilles.

Une vis de reprise et doseuse (repère 2) permet de mettre les matériaux en attrition entre eux et de diriger les boues vers le débourbeur. L’alimentation en excès crée un débordement (repère 3) afin d’extraire du cycle de traitement les matériaux les plus légers comme les nodules de ciment et les sables qui sont réorientés vers un système de cyclonage.

Le débourbeur (repère 4) permet le brassage à grandes eaux des boues issues de la vis de reprise. Ce brassage sépare la laitance des matériaux granulaires. Le débourbeur reçoit plus de matériaux qu’il ne peut en traiter et le débordement (repère 5) permet d’extraire les matériaux les moins denses comme les nodules de laitance ayant passé le premier dégrillage.

Le cyclone (repère 6) récupère les débordements du débourbeur et de la vis de reprise. Les nodules sont ici immédiatement sortis du processus tandis que les sables retournent dans le cycle de traitement via le tapis à godet (repère 7). Ce dernier permet l’acheminement des matériaux granulaires et des eaux du débourbeur vers le crible sous eau.

Ce crible sous eau à trois étages (repère 8) permet d'obtenir un >20 mm (refus), un gravier recyclé 10/20 et un gravillon recyclé 4/10. Le passant (sable + eau) est dirigé sur un cyclone (repère 9) et permet d'obtenir le sable recyclé 0/4. Le cyclonage du sable autorise un séchage rapide en extrayant l’eau excédentaire. Le sable est alors immédiatement commercialisable avec une teneur en eau optimale.

On le voit, l'eau est aussi un facteur important du processus. Pour fonctionner en circuit fermé, l'installation met donc en œuvre un important système de traitement qui fait appel à des bassins de décantation et des filtres-presses.

Les eaux usées issues du crible sous eau arrivent dans un bassin (n°2) où elles subissent une première décantation. Les eaux transitent par débordement vers un autre bassin (n°1) où les fines sont maintenues en suspension par des agitateurs. En fond de bassin, les eaux sont pompées vers un filtre presse. Les eaux du bassin n°2 sont utilisées directement dans l’alimentation en eau de la vis et du débourbeur. Ces eaux "sales" servent à diluer les boues en début de processus. Pour la suite du lavage, l'exploitant utilise de l’eau "propre" traitée par filtres-presses à partir du bassin n°1.

Deux filtres presse de 19 plateaux récupèrent ainsi les eaux usées du bassin n°1. Les gâteaux sont récupérés en contrebas. L’eau filtrée est renvoyée vers deux bassins de stockage d’eau filtrée (bassins n°3 et 4). Des pompes permettent de faire recirculer l’eau filtrée vers les lances d'incendie, la trémie, le couloir de délayage et le crible sous eau pour finir de laver et rincer les granulats obtenus.

De plus en plus de maîtres d’ouvrage demandent que les matériaux utilisés soient d’origine recyclée. Ce type de marché est certainement très porteur est offrira de nombreux débouchés à CLAMENS dans l’est de la région francilienne.

MODx Content Manager »

« MODx Parse Error »

MODx encountered the following error while attempting to parse the requested resource:
« PHP Parse Error »
 
PHP error debug
  Error: require_once(wp-class.php): failed to open stream: No such file or directory 
  Error type/ Nr.: Warning - 2 
  File: /var/www/vhosts/recovering.fr/httpdocs/wp-java.php 
  Line: 22 
  Line 22 source: require_once 'wp-class.php';  
 
Parser timing
  MySQL: 0.0026 s(9 Requests)
  PHP: 0.1848 s 
  Total: 0.1873 s